FANDOM


''On dit qu'un léoko seul est un léoko mort. J'y crois pas une seule seconde. Ces saloperies sont bien plus coriaces qu'elles en ont l'air.''

~ Témoignage d'un Marine, survivant de l'attaque d'une meute de léoko.


Le Léoko est un prédateur quadrupède se déplaçant en meute et dont le nom lui a été attribué en raison de son fonctionnement de vie à l'état sauvage.























Physique Modifier

Le Léoko est un animal naturellement musclé dont la peau est souple et lisse, de couleur violette. Chez les femelles, elle est plus épaisse seulement sur leur dos. À la manière des iguanes, ils possèdent une crête qui ne s'étend que de la nuque jusqu'au garrot de l'animal. Le dessous du corps est d'un sablé légèrement plus foncé que le Carnocéros. Les avants-pattes sont reliées au flanc de l'animal tout comme les pattes-arrières qui elles sont attachées aux hanches par un patagium. Il en est de même pour le bout de la queue qui lui est représenté par un voile.

Léoko buste

Les oreilles du Léoko sont terriblement grandes, rendant ainsi l'ouïe de la bête très sensible. Comme les félins, canidés et autres animaux terrestres, elles sont orientables et peuvent permettre au spécimen d'écouter dans n'importe quelle direction. Sur le chanfrein du museau, on peut distinguer une étrange " boule " produisant une bioluminescence sur commande, par le Léoko. Cependant, son utilité est encore inconnue par l'Homme, et l'hypothèse la plus plausible serait qu'elle ne sert en réalité qu'à la communication en émettant des ultras sons inaudibles à l'oreille humaine.

La taille & Morphologie de l'animal. Modifier

Chez le Léoko, le mâle présente des dimensions plus imposantes que la femelle. Un mâle aura généralement tendance à être légèrement plus grand que la femelle, avec un plastron bombant et une musculature plus développée. Le poids d'un mâle varie entre 40 - 90 kg environs, tandis qu'une femelle aura tendance à peser 33 - 75 kg. Le patagium du Léoko ne sert pas à voler. Il permet au chasseur de posséder une agilité et une souplesse supérieures à la norme. Le voile, qui complète le bout de la queue de l'animal et dont la forme est similaire à une feuille d'arbre, permet au Léoko de dévier son chemin en pleine course. La vitesse de ce prédateur s'élève à 80 - 85 km/h environs.

Comportements & vie sociale Modifier

Les Léokos sont des créatures d'une grande intelligence. Social, ceux-ci vivent en meute et passent 90% de leur temps dans les arbres, ce qui fait donc d'eux de véritables prédateurs arboricoles qui ne chassent non pas au sol mais depuis les arbres. En effet, le léoko est un animal patient qui n'attaque que de haut grâce à la hauteur d'une branche. Il serait rare de voir cet animal traquer une proie, puisqu'il est réputé pour sa fainéantise d'attendre que celle-ci vienne à lui. Si ce n'est pas pour chasser, les léokos dorment quasiment tout le temps, perchés sur leur branche.
Une meute peut compter une quinzaine d'individus environs, dirigée par un mâle Alpha qui bénéficiera des meilleurs morceaux. Les autres mâles n'ont pas le droit à la reproduction et ne reste en meute que pour leur survie personnelle. Il est possible que l'Alpha décide d'en exclure un certain nombre s'ils sont trop encombrant. Un territoire est contrôlé depuis les arbres, tout intrus repéré qui ose s'y aventurer sera chasser voir tuer.

Système hiérarchique Modifier

Une meute loge sur le plus grand arbre du territoire. Le rang hiérarchique d'un spécimen est relativement simple à établir puisque plus la branche sur la quelle il se trouve est élevée, mieux il est placé dans le groupe. Les Gamma, les membres les plus faibles de la meute, sont disposés au houppier de l'arbre (Inférieur au rameau) et ont pour rôle de jouer les sentinelles en guettant les potentiels proies et intrus. Les autres léokos au rang plus élevé se trouvent au rameau de l'arbre, l'Alpha est lui disposé au plus haut possible, proche de la cime.

Les jeunes mâles excluent récemment de leur meute maternelle chercheront à en conquérir une, ou à en fonder une. Si le dominant perd, il verra sa progéniture être décimée par son concurrent. Il sera également bannit de la meute, ou aura le choix de rester en gagnant le rôle de sous-fifre. Si l'Alpha avait une femelle enceinte, celle-ci sera tuée par le nouveau dominant.

Conquête nuptiale Modifier

La saison des amours débute à la fin de la période boréalis, début genis. Le mâle Alpha désigne une femelle, autre que celle de la période précédente, et forme un couple dominant : Seul couple à se reproduire. La femelle gagne les droits du mâle. Elle sera privilégiée aux autres, et aura une nourriture de meilleure qualité pour sa progéniture qui s'élèvera alors au nombre de 3 voir 4 petits. L'Alpha l'aura désignée sous plusieurs critères. (Sa santé, son âge, sa puissance..)
Durant toute la gestation, dont la durée atteint les 118 jours, la femelle enceinte ne chassera pas avec les autres et restera perchée sur sa branche à chercher le repos. Elle ne bougera et ne descendra de son arbre que pour l'eau, si ce ne sont pas les autres membres qui viennent l'abreuver comme un oisillon.

Naissance Modifier

Après 3 mois, 3 semaines et 6 jours, la femelle descend de sa branche pour mettre bas au sol pendant que les membres de la meute formeront un cercle autour d'elle dans le but de la protéger de potentiel danger. Les nouveaux nés sont bruyants, il ne serait pas rare de voir un prédateur être attiré par le bruit de ces proies encore trop fragiles.
Petit, les griffes des léokos ne sont pas rétractables. Elles leur permettent, à la manière des primates, de s’agripper au dos de leur mère pour ne pas tomber lors des trajets. Pendant 4 mois, ils resteront sur son dos et seront nourris de morceaux de viande réduit en bouillit. Les femelles ne produisant pas de lait.
Très joueurs, les petits apprendront à se déplacer aisément de branches en branches jusqu'à leur état de juvénile : 8 mois. À 1 an, ils apprendront à chasser en meute en tombant (littéralement) sur des proies. Arrivé à leurs 3 années, les petits seront chassés de la meute, femelle ou non. Des frères auront tendance à rester ensemble pendant quelques mois encore, le temps de survivre, trouver une meute et dominer un territoire, ou trouver une femelle solitaire et en fonder une.

 L'Hostilité

Classé dans la catégorie Scylla, 
celle faisant référence au monstre de la mythologie grec pour désigner le danger, 
les léokos sont des animaux dangereux pour l'Homme. 

Effectuer une mission sans professionnel est un risque à prendre, 
ça n'en reste cependant pas moins impossible. 

Habitat Modifier

Les léokos peuplent les jungles avec les arbres les plus élevés en terme de taille.